BLABLA ET AUTRES SUJETS

08 Janvier 2014

SUJET : Fan de yaoi qui sommes-nous?

Boy's Love » Forums » Blabla et autres sujets
Pages : 1 2 3 4

Pages : 1 2 3 4
Avatar de otakastr

Déconnectée

OTAKASTR

#5414

7 messages - Posté le 11 Décembre 2022 00:39
TOP LIST
J'ai constaté que mes goûts se précisent avec le temps :
j'affine mon baromètre entre les "merci mais sans moi" et les indispensables, parfois aussi chez un mm auteur.
Parmi mes préférés,
Hideyoshiko, Jyanome, Kii Kana, Tomo Kurahashi, Owal, Ueda Aki, Unohana, Ranmaru Zariya... - Ogeretsu Tanaka, Rihito Takarai, Scarlet Beriko, je sais, c'est pas chez Hana),

Niveau thématique je penche maintenant plus facilement vers la tranche de vie réaliste comme Blue sky complex, si tu m'emmenais sur une île déserte, la saga Doukyusei, Neon ginza paradise, Sayonara game et sa suite, Un oisillon sur le rivage (pr moi bien meilleur que son concurrent Everyday is a good day) - A story of love, mon amour à tt jamais, old-fashion cupcake...

Ou des récits bien construits, indépendamment de leur dose de sexe, comme À la recherche de notre comète, Les caprices du jaguar, Les âmes perdues, le combo My rumspringa/Dear Gene, Gelateria supernova, Melancholic love, Only you only, les Pornographer, rêve de coucou, Zombie hide sex, - 10 count, Mother's spirit, My hero's dream, Le monstre et la bête, In the walnut, Conveni-kun, Le théâtre des fleurs, bless you...)

Mais un bon sexy décomplexé sans prise de tête ça le fait aussi (Endless sound, Lost virgin, Clumsy love step, Si tu insistes, Viens-là mon amour, La reconversion de Sakurada, Bodysuit fetish, How to keep me and how to scold... -yarichin bitch club).

Certains allient les deux (jackpot !), d'autres st plutôt marrants.

D'autres comme Smells like green spirit, 10 dance, Canis, Jusqu'à ce que je te tue, ou Deadlock flirtent mm avec le seinen, autant par leur sujet que leur traitement (ou mm le dessin assez atypique ds le yaoi pr ques uns).

Des titres soft comme Hidamari ga kikoeru, Restart, Les 2 lions, mon voisin le métalleux -Love stories, Our dining table, Goodbye to irony dress) st plaisants car il y a une histoire intéressante entre les persos, du coup on est pas (trop) frustrés par le peu de rapprochement physique.

J'ai été très surprise de tomber sur des histoires qui n'étaient pas avares de scènes +/- torrides mais aussi avec des moments vraiment prenants (principle, nyu boy, under the umbrella with you, pas cet amour-là, sur un malentendu ça peut marcher -le jeu du chat et de la souris, le labyrinthe des sentiment, lover's doll, les écailles d'un dieu...),

Et je me suis même retrouvée à chouiner sur des bouquins ! (La gloire du matin fleurit la nuit, One room angel, -Your dream, Life...).
Avatar de otakastr

Déconnectée

OTAKASTR

#5415

7 messages - Posté le 11 Décembre 2022 00:44
Par contre, j'ai du mal avec les uke au physique fluet et effeminé, srtt qd c'est le genre tsundere à tjrs se défiler devant les tentatives de rapprochement des pauvres seme qu'ils font tourner en bourrique.

Je suis pas fan non plus des ambiances glauques, genre yakuzas, purs sadiques, prostitution ou pornographie en guise de remboursement de dettes...

Un peu de noirceur ou de drame, oui (M.o.d.s, Blue lust, One room angel, Tokyo en avril, -Cut, therapy game, the first love melt in ultramarine, la saga des monster exposed, neon sign amber, quasiment ts les kano miyamoto !), mais du désespoir complet ou de la violence gratuite, j'adhère pas.

Les histoires entre frères, de sang ou mm par alliance, non plus
Mm si je dois faire une exception pr Two sides of the same coin qui m'a eue par son charme vénéneux...

J'ai eu du mal avec l'omegaverse mais j'ai fini par y trouver quelques titres intéressants qd ils traitent de la lutte contre la discrimination et le règne des pulsions (megumi & tsugumi en tête, mais aussi anti-alpha, romantic lament, - laisse-moi te détester...).

En gros, comme pr les mangas "grand public", je bouffe à ts les rateliers !
Mais certains me donnent + envie de les lire que d'autres.
Qd je me fais pas carrément le petit plaisir de les relire :-D
Message modifié le : 11-12-2022 02:09:43
Avatar de otakastr

Déconnectée

OTAKASTR

#5416

7 messages - Posté le 11 Décembre 2022 00:50
Pour revenir sur la question "Fans de yaoi, qui sommes-ns ?"
À l'heure actuelle je ne saurais tjrs pas expliquer précisément pourquoi j'aime les yaois en dehors du classique "les amours contrariées ça a un petit côté Roméo et Juliette", "voir des beaux mecs bien bâtis à poil c'est tjrs sympa", "j'en peux plus des shojo où il leur faut 15 tomes à se regarder à la dérobée avant de ... se tenir la main !"

D'ailleurs, un truc marrant avec le yaoi, et c'est là qu'on sent malgré tt, tte la filiation avec le shojo, c'est que mm ds les histoires qui se contentent d'aligner des parties torrides de jambes en l'air, ça se promet immanquablement un amour "pour toujours".
Si c'est pas mignon... :-D
Comme quoi on peut être chaud comme la braise et être fleur bleue comme une midinette !
Qd on y regarde de + près, bcp d'histoires présentent des persos qui cachent ss des caractères divers (hautain, séducteur, fuyant...) un petit c?ur brisé.
Et c'est trognon qd il trouve enfin sa moitié

Par contre ds la mesure où j'ai lu plusieurs fois que le public des yaoi était essentiellement féminin parce que :
- les titres st majoritairement écrits par des femmes pr des femmes,
- les gars hétéros n'y verraient aucun intérêt - les gays ne s'y reconnaîtraient pas,

j'aimerais savoir ce qui plaît à ces messieurs qui ns accompagnent ici

Parce que selon tte logique ils ne devraient pas être sensibles à l'argument qui avance qu'avec des couples 100% masculins, on est plus embêtées par des modèles imposés de physiques ou attitudes qui ns filent des complexes.

En y réfléchissant, j'avoue que c'est reposant de pas comparer sa silhouette, ses fringues ou son style à ceux de l'héroïne qui trouve tjrs le moyen de tomber le beau gosse de service (qd c'est pas un troupeau de prétendants)
Message modifié le : 11-12-2022 16:22:01

Connectez-vous pour répondre à ce message.